L'Antre des Médiums

Un endroit pour apprendre à mieux se connaître
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  Le site webLe site web  Mon parcoursMon parcours  

Partagez | 
 

 Le peuple Inuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Koren
Chamane
Chamane
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 35
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Le peuple Inuit   Sam 16 Déc - 16:37

Salut tout le monde,
Voyant que j'ai pas encore vraiment mis de post sur des sujet particulier, une vague soudaine d'inspiration ces emparé de moi et je me suis décidé a faire des recherches concernant le peuple Inuit qui vit principalement en Amérique du nord et surtout au Canada, se qui suit est le fruit de mes recherches, alors j'èspère que cela vous plaira.

Bonne Lecture Smile

Dossier Chamanisme

Le Chamanisme Inuit aujourd'hui: religion, vision du monde et ordre social

Stéphane Kolb

Dans la société inuit traditionnelle, le chamanisme constituait un instrument de régulation sociale. L'angakkuk, le chamane, agissait comme un médiateur entre les éléments qui constituent le monde. Il pouvait parvenir à faire en sorte que Sedna, la maîtresse des animaux marins libère les animaux qu'elle retenait pour que l'on puisse de nouveau chasser, ou encore maîtriser le vent qui soufflait depuis trop longtemps. On estime que le ratio de chamanes dans la population inuit traditionnelle était environ une personne sur cinq. Les Inuit distinguaient cependant plusieurs catégories de chamanes aux pouvoirs plus ou moins puissants. Si la communauté reconnaissait au chamane des pouvoirs de médiateur, certains aspects d'une vision du monde que nous autres occidentaux qualifierions de surnaturels étaient également accessibles au reste de la population. Les tarriassuit , des êtres physiquement identiques aux Inuit mais qui ont entre autres la propriété de disparaître soudainement, les inugarulligait caratérisés par leur très petite taille sont encore aujourd'hui "rencontrés" par des Inuit.

Depuis le début du siècle, l'environnement dans lequel vivent les Inuit à connu de sérieuses modifications. Sur le plan technologique, celles-ci sont évidentes. Elles le sont moins cependant si l'on s'attarde sur la façon dont certains Inuit semblent avoir incorporés ces nouveautés dans leur façon de voir le monde, tandis que d'autres, mais aussi parfois les mêmes, semblent avoir intégrés au-delà des technologies une façon de concevoir le monde qui va avec. Cela peut sans doute paraître surprenant et contradictoire, mais en même temps cela nous amène à nous poser une question fort importante. Une vision du monde n'est semble t'il pas nécessairement unique et on peut penser que certains Inuit possèdent aujourd'hui une double vision du monde. Tout comme une personne bilingue qui sait s'exprimer et penser de façons distinctes selon le langage qu'il emploie, la double perception permet à l'individu de se situer dans des espaces et des modes de fonctionnements différents qui ont chacun leurs avantages selon la situation dans laquelle on se trouve.

Sur le plan religieux, depuis la fin du 19ème siècle, le contact des Inuit de l'Arctique de l'est canadien avec le complexe religieux chrétien s'est accéléré avec la présence de missionnaires anglicans et catholiques. Les aînés Inuit sont aujourd'hui majoritairement chrétiens. Ils ont rompu avec le chamanisme et se sont engagés dans un autre système de croyances qui s'est lui même adapté aux réalités locales: les mots pour désigner en inuktitut des termes comme tuurngait, les esprits qui aidaient le chamane, ont pris dans les paroles des missionaires un sens différent. Les tuurngait sont devenus synonymes des démons et sont désormais associés dans l'esprit des Inuit chrétiens au diable et à l'enfer, entrainant avec eux le chamane dont les activités prenaient un caractère diabolique.

C'est peu à peu un véritable voile qui à recouvert la notion de chamanisme. Celle-ci s'est retrouvée enfermée dans un système de la peur, mais aussi de la répression par la raison. Au-delà du christianisme, c'est en effet aussi la raison, notre façon logique et carrée de percevoir le monde que nous avons hérité de la pensée de Descartes qui à creusé la tombe du chamanisme inuit. Cette pensée rationnelle qui à pénétré en force l'Arctique est en un sens totalement opposée à la vision du monde qui accompagne le chamanisme. Dans la vision chamanique, un rêve particulier, une perception particulièrement émouvante ou impressionnante d'un évènement ou d'une image, une sensation de pouvoir, de faiblesse ou de déchéance, une émotion, sont autant d'éléments qui prennent une dimension centrale dans la vie de l'individu, mais aussi dans celle de la communauté où ces expériences, ces sentiments esthétiques et émotionnels de l'enracinement dans le monde naturel et social, sont pris en charge collectivement. Leur importance, mais aussi leurs pouvoirs qui peuvent s'avérer être d'une force colossale sont contrôlés et canalisés dans le système chamanique, mais ils en font partie intégrante.

Dans des sociétés comme les nôtres, ces expériences et ces émotions sont reléguées aux frontières de la vie sociale pour n'apparaître que comme des distractions, des déviations du cours normal des choses où même comme des cas de délinquance sociale ou de maladie mentale.

Dans leurs formes les plus tolérées, elles sont intériorisées au niveau individuel et réprimées sur le plan social pour ne resurgir que dans des réseaux ou des évènements particuliers qui sont eux mêmes des formes de contrôle social et de canalisation au sein desquels elles trouvent un espace pour s'exprimer. Ces lieux ou réseaux particuliers, qu'il s'agissent de réseaux comme les mileux de l'art, où d'évènements comme les carnavals, sont eux mêmes relégués à des espaces ou à des moments qui ont un caractère exceptionnel ou marginal: hors du temps ou hors de la société.

Dans leurs formes les plus puissantes, celles qui dépassent le cadre admissible par nos sociétés, les pouvoirs des émotions font peur, terriblement peur même dans la mesure où plus efficacement peut être qu'une arme ils peuvent détruire un individu, le rendre fou ou plus exactement l'entrainer dans des espaces que peu d'entre nous ont explorés. Il faut dire que la chose fait d'autant plus peur que nombre de ceux qui s'y sont risqués se sont retrouvés de blanc vêtus au fonds d'un asile puisque le cadre de nos sociétés ne permet ni ne tolère d'écarts susceptibles de remettre en cause ou de perturber le ronronnement de la machine.

La double vision du monde, que nous avons abordée plus haut, des Inuit d'aujourd'hui est donc aux prises avec deux façons de concevoir ce qui est normal et ce qui ne l'est pas. Deux façons aussi de considérer l'importance des émotions. Et surtout deux façons radicalement différentes de les traiter sur le plan collectif, au niveau de la société. Comme s'il fallait compliquer l'affaire, tout cela s'ajoute à la rupture introduite par la christianisation. Le chamanisme inuit, mais aussi plus largement la vision du monde sur laquelle il reposait nous apparaît dans ce sens avoir été encapsulé dans un système répressif particulièrement complexe et puissant, bien plus complexe même sans doute que nous le présentons ici dans la mesure où il faudrait en outre considérer les prescriptions, les tabous et les silences qui semblaient eux-même faire partie du système chamanique...

Dans ces circonstances, on ne s'étonnera donc guère que la majorité des Inuit ai montré de fortes réticences à s'exprimer sur le chamanisme depuis plus de cinquante ans. Les jeunes générations d'Inuit, font aujourd'hui face aux mêmes problèmes que ceux rencontrés dans nos sociétés, et souvent même avec une intensité et une ampleur plus grandes, qu'il s'agisse des suicides, des problèmes de violence ou d'alcoolisme, et font preuve d'une grande curiosité envers ce chamanisme lointain.

Il est des plus intéréssant dans ce cadre de jeter un coup d'oeil sur la production artistique inuit dans la mesure où comme nous l'avons mentionné, l'art constitue l'un de ces réseaux qui dans nos sociétés constituent un lieu où l'on tolère et canalise des émotions qui dépassent les normes admises. Dans les Territoires du Nord Ouest, ce sont en moyenne près de 20 % de la population agée de 15 ans et plus qui participent à des activités commerciales de productions artistiques et artisanales, soit assez étrangement, une personne sur cinq. Dans certaines communautés, cette proportion atteint même des taux records représentant plus de 60% de la population agée de 15 ans et plus!

Dans le passé, un phénomène particulier avait frappé le regard de nombreux intervenants dans les milieux médicaux canadiens qui étaient amenés à travailler dans le Nord. Ce phénomène à été baptisé "l'hystérie arctique", forme de pathologie, de maladie mentale, propre, selon les observateurs, aux régions arctiques. Il se pourrait cependant fort bien que ce qui apparu au monde de la raison et de la logique de Descartes comme une forme de folie ne soit qu'une expression de l'écart qui existait entre deux façons de concevoir et de traiter socialement des états émotionnels. Certains jeunes Inuit sont aujourd'hui attirés par des expériences d'ordre chamanique. Plus que cela, certains y sont confrontés dans la mesure où ils vivent effectivement des évènements comme des rencontres avec des esprits qui pourraient les amener à un certain degré d'initiation. L'un d'entre eux nous disait cependant craindre le pire s'il se laissait l'espace suffisant pour poursuivre plus en avant dans cette voie. Le risque? Passer pour un fou...

Cette peur est d'autant plus efficace qu'elle se conjugue avec un manque de connaissances sur le sujet du chamanisme: le risque de passer pour un fou est aussi plus profondément celui de devenir fou, puisque finalement, le chamanisme qu'est ce que c'est ? Et surtout, qui peut le dire ? Aux yeux des jeunes Inuit ceux qui détiennent l'autorité sur le sujet sont les aînés... qui pour compliquer encore l'affaire, au delà de leur nouvelle orientation en termes de croyance, bénéficient aujourd'hui d'une position particulière qui résulte du pouvoir et de la reconnaissance sociale dont ils jouissent à travers l'institution de l'église...

Cette année cependant, plusieurs évènements sans précédents dans l'Arctique de l'est canadien ont récemment rompus une longue période durant laquelle l'expression orale au sujet du chamanisme semblait absente de la place publique.

À l'école, les étudiants du programme d'Études Inuit du Nunatta Collège de l'Arctique d'Iqaluit ont exprimé l'an dernier leur désir de suivre un cours spécifiquement consacré au chamanisme inuit, et qui à eu lieu cet hiver, en combinant le savoir des aînés et une perspective anthropologique.

Par ailleurs, une récente conférence, organisée par le Conseil du Développement Social du Nunavut (NSDC) sur le thème de l'incorporation de la culture et des savoirs inuit au sein du futur gouvernement territorial du Nunavut présentait de son côté un atelier entier consacré à la spiritualité et au chamanisme inuit.

Ces évènements n'ont pas étés sans révéler et relâcher de fortes tensions. Ils se sont déroulés dans un climat émotionnel particulièrement intense .

Sur le Web enfin, des Inuit du Nunavut participent aujourd'hui à des débats concernant les sujets les plus variés. Parmis les thèmes abordés, on retrouve la politique, l'éducation, l'économie, les relations interculturelles, mais aussi depuis l'automne dernier, le chamanisme (Nunavut Political Discussion Forum).

Assisterait-on à un déblocage de la situation ? La curiosité des jeunes Inuit envers le chamanisme semble aujourd'hui bénéficier de vents favorables mais la situation demeure cependant fragile et délicate, et amène déjà aux yeux de plusieurs jeunes que nous avons eu la chance de rencontrer de nombreuses questions: le chamanisme d'aujourd'hui et de demain, une religion ? une vision du monde ? un ordre social ?

Ces questions, il est bien entendu beaucoup trop tôt pour y répondre, ce ne sont que des questions, et le chamanisme inuit se conjugue encore au passé. Mais dans la bouche de jeunes Inuit, ces questions prennent un sens particulier, celui d'une quête d'identité dans laquelle les espaces du passé, du présent et de l'avenir se téléscopent, se rencontrent. Celui d'une image de l'avenir dans lequel les tensions présentes, qui débordent de loin la seule question du chamanisme mais y sont représentées, devraient être résolues.

Source: Le toit du monde
addresse internet de l'article: http://www.nunanet.com/~mensuel/9804/Kolb_chamanisme.html
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WhiteOwl
Gardienne du forum
avatar

Nombre de messages : 397
Age : 30
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Le peuple Inuit   Mar 19 Déc - 12:22

Alors selon toi le chamanisme a commencé où ? Dans le grand nord ou bien un peu plus bas ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://psiowl0.tripod.com
Koren
Chamane
Chamane
avatar

Nombre de messages : 12
Age : 35
Date d'inscription : 10/09/2006

MessageSujet: Re: Le peuple Inuit   Mar 19 Déc - 20:11

Tu sais aussi bien que moi que sa a pas commencé a cet endroit, mais que ces une ancienne tradition qui est présente au travers plusieurs cultures.

J'ai tout simplement décider de faire pars de mes découverte avec les gens de se forum et aussi de parlé de se peuple qui est peux connus et qui partage se continent avec les gens d'amérique du nord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
WhiteOwl
Gardienne du forum
avatar

Nombre de messages : 397
Age : 30
Date d'inscription : 06/09/2006

MessageSujet: Re: Le peuple Inuit   Mer 20 Déc - 11:37

Oui Koren, je trouve ça très bien... Je me demandais seulement où ça avait commencé...

J'ai le droit de me poser des questions moi aussi...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://psiowl0.tripod.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le peuple Inuit   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le peuple Inuit
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Les mythes des inuit
» Expression de la volonté du peuple (intro)
» À qui appartient Israël (ou: qui est le peuple élu-choisi) ?
» La mère du peuple
» Les Chrétiens sont le Peuple de la Vie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L'Antre des Médiums :: Les Grands Chapitres :: Le Chamanisme-
Sauter vers: